Les huiles synthétiques


Les huiles synthétiques ont `t`originalement conçues afin d'avoir une base d'huiles extrèmement pure avec d'excellentes propriétés. En partant de la molécule, les concepteurs ont pu batir pièce par pièce une huile dont on peut garantire que chaque molécule est identique aux autres molécules de la même huile. Cette huile est donc exactement ce que ces concepteurs ont prévu, sans impuretés et coquerelles mortes. Les huiles synthétiques ont `t`originalement une réponse à la faible qualité des huiles produites par le raffinage conventionnel dès les années 1930 jusqu'au années 1990. Ces huiles ont originalement été conçues pour l'Army Air Force de la 2e guerre mondiale. Ils leur était impossible de maitenir leurs moteurs turbo-chargés en fonction avec les huiles conventionnelles de l'époque.

Un des processus pour fabriquer une huile synthétique est d'utiliser un produit chimique appelé olefin et d'attacher ensemble ses molécules , en longues chaînes d'oû le nom "poly". L'avantage premier des huiles Poly-Alpha-Olefin "PAO" est que toutes les molécules qui la composent sont quasi identiques. Ça devient alors très simple de formuler les propriétés désirées selon ses besoins. Les PAO font partie des huiles de base Groupe IV.

Jusque dans les années 2000, les PAO avaient un immense avantage sur les huiles minérales pour la performance à très basse température et la résistance à l'oxydation, ce qui est critique pour empêcher les huiles de former des acides. Par contre, les huiles Groupe III peuvent approximativement égaler les performances des PAO à la moitié du coût. C'est la raison pourquoi les huiles PAO disparaissent du marché. Ils y a de nouveaux processus en cours d'étude qui devraient permettre de réduire le coût de production des PAO et d'en faire à nouveau un composé important des huiles.

Un autre type de base d'huiles est composé d'esters, huiles qui font partie du Groupe V. Les Esters proviennent des acid gras des plantes et animaux, et sont combinés chimiquements en Ester, diesters et polyester. Votre petite amie végétarienne serait fière de vous si vous les utilisiez. Les bases d'huile Groupe V sont les plus dispendieuses à produire. Par contre ces huiles ont des molécules polaires et ont des propriétés de dissolution des significatives. Une huile à base d'esters, en elle même va pouvoir maitenir votre moteur propre sans additifs détergents. Les manufacturiers qui veulent produire une huile supérieure mélangent souvent des esters Groupe V dans leur produits de base.

Les huiles à base Polyesters (Redline) ont de loin les meilleures performances dans les hautes températures extrèmes et sont donc les préférées des vieilles Norton refroidies "à air". Je met "à air" entre parenthèses car on pourrait dire refroidies par la prière. Les Norton 750 Commando ont tendance à s'autodétruire en deça de 75 miles si nous utilisons des huiles groupe I dans leur carter par une journée de 100F. Sans blague! Les Britaniques n'ont pas compris avant 1990 que certains d'entre nous vivaient sous des cieux où des températures de plus de 80F et des distances de plus de 10 miles sont courrants. Si vous aimez votre vieux twin Britanique, trouvez vous une source d'huile Redline.

Finallement, il y a de nouveaux produits chimiques émergeant des techniques de liquéfaction du gaz naturel qui peuvent produire des bases d'huile (GTL). Ces huiles sont appelées Groupe III+. Plusieurs personnes croient que ces huiles deviendrons partie importante des huiles que nous utiliserons après 2010. Elles ont un VI naturel de 140 ce qui veut dire qu'ells n'ont pas besoin d'additifs et de mélanges d'autre huiles pour performer. De plus comme le gaz naturel est composé presque exclusivement de molécules identiques, le processus de raffinage est déjà fait. La plupart des puits de pétrole actuels brûlent dans l'athmosphère ces gaz plutôt que de les transporter car leur coût de transport n'en vaut pas lapeine. Par exemple, l'Iran brûle assez de gaz chaque jour pour faire fonctionner des milliers d'auto, camions, trains, bateaux voire des villes et pays entiers. La prochaine fois que vous entendrez parler que l'Iran veut développer son industrie nucléaire pour avoir des ressources d'énergie alternatives dans un but pacifique, vous pourez vous poser la question pourquoi ce pays dépense des centaines de miliard pour les développer. De toutes façon, le gaz naturel est une ressource qui se cherche une utilisation. Tout ce que vous devez faire pour l'utiliser comme base d'huile est d'attacher ensemble ses molécules.

Les huiles "semi-synthétiques" sont des mélanges d'huiles minérales et 30% ou moins d'huile synthétique. Un manufacturier qui n'ajoute pas plus de 30% d'huile synthétique n'a pas à recertifier son huile. De nos jours, puisque tout le monde a décidé que les huiles base Groupe III sont synthétiques, je ne suis pas vraiment sur de ce que veut dire semi-synthétique. Les manufacturiers aiment ça: ça leur coûte environ 15% de plus à produire mais ils les vendent le double.Je ne recommande pas les semi-synthétiques. Économisez votre argent et amenez vos enfants chez McDonald.


  Group I Huiles minérales Group II Huiles minérales Group III huiles minérales Group IV PAO Group V Diesters
Base d'huile Visc. Point éclair Point vers. VI Visc. Point éclair Point vers. VI Visc. Point éclair Point vers. VI Visc. Point éclair Point vers. VI Visc. Point éclair Point vers. VI
100 Neutre 4.1 380 +15°F 97 4.1 410 +20°F 102 4.2 410 +25°F 127 3.8 437 -92°F 123 3.6 460 -67°F 148
200 Neutre 6.1 420 +15°F 96 6.4 435 +25°F 103 7.0 460 +20°F 135 5.9 469 -83°F 135 5.5 485 -65°F 150
325 Neutre 8.4 435 +15°F 95 --- --- --- --- --- -- --- --- 8.4 507 -74°F 132 --- --- --- ---
450 Neutre 10. 455 +15°F 95 12. 500 +20°F 101 --- --- --- --- 9.5 527 -85°F 130 --- --- --- ---

Comme vous pouvez voir dans la table ci-haut, les synthétiques offrent un avantage si votre moteur est très froid et que votre moteur est très chaud.. Les index de viscosité sont indiqués pour une température de plus de 212F. À 32F les PAO et Esters ont approximativement un tiers de la viscosité ou fluidité des huiles minérales ce qui veut dire qu'elles circules jusqu'à trois fois mieux. Comme 75% des dommages se produisent dans les 5 premières minutes après le démarage, les synthétiques offrent un grand avantage pour réduire l'usure du moteur.