Compte rendu Dekker : ride au Burkina Faso

Date événement: 
Dimanche, 31 Mars, 2013 - 18:30
Lieu événement: 
Québec

Pour tous ceux et celles qui connaissent Sylvie, notre belle Dekker, je viens de lui parler et je vous fais en gros un compte rendu de sa ride, sa mission humanitaire au Burkina Faso. Il va de soi que Sylvie m'a autorisé à publier ce compte rendu et des extraits de nos conversations. Et je vous dis tout de suite que je ne trouve pas l'accent circonflexe sur le ou (le lieu)... dans ce compte rendu, donc, excusez cette faute d'orthographe involontaire!

Là ou elle est : il fait chaud! Je la cite : À tous les jours, il fait entre 50 et 55, jusqu'à 60, on parle Celsius... Mais la chaleur n'est pas le pire, c'est la poussière et le smog causé par les feux tous les soirs. On est installés dans une maison un peu à part, et on s'arrange bien tous ensemble. La poussière est vraiment présente, elle est soulevée par tout ce qui bouge et ça bouge beaucoup ici. La ville est peuplée des habitants et leurs bétails, boeufs, âne, chèvres, quelques poules et des pintades. Et, comme on est en période de sécheresse, ben, y'a plus de poussière que d'eau !

Et on continue : Les plus pauvres brûlent de la bouse de vache et de chèvre pour cuire repas. Il y a tellement de poussière que le peu d'eau qu'il y a en est saturée. Et il y a telllement de particules en suspension dans l'air que c'est parfois difficile de respirer. Je te montrerai une photo que j'ai essayé de prendre le soir mais avec le flash, il y a trop d'éclats.

Dekker oeuvre au dispensaire, elle pilote la partie nettoyage , dont les salles d'accouchement, ce n'est pas seulement les humains qui accouchent, et il y a des nids de lézards aussi... elle y fait le ménage, entre autres, et elle apprend des choses aux femmes, dont l'hygiène de base, des trucs de toutes sortes, elle fait la démonstration de comment nettoyer et elle explique les notions d'hygiène et de protection. Les femmes veulent participer et sont ravies de faire partie de l'apprentissage de toutes ces notions. Selon Sylvie, elles sont comme des éponges pour apprendre tout ce qu'elles peuvent et elles l'aiment beaucoup. Suite aux bons soins de notre belle Dekker et à ses explications, ses démonstrations, les femmes ont pris l'initiative d'établir une rotation de ménage et de salubrité pour le dispensaire! Mission accomplie pour Sylvie! L'apprentissage est compris et exécuté! Je vous résume brièvement ses tâches, car c'est plus que cela. Et le plus important, elle est très heureuse d'être sur place, là bas, elle pense à nous, c'est certain, mais il y a tant à faire que ça passe ben vite appraremment.

En plus, pour terminer mon compte rendu, comme c'est une vraie rideuse, bien.... elle a roulé! Sur une Yamaha mille neuf cent soixante quelques, une grosse 70 cm!!!! Ensuite, elle a croisé le premier club de moto dans la région du Burkina Faso ou elle est est : ils étaient environ 10 motos, en moyenne des 125. Et je la cite : Qui sait, peut-être que Joel Ragu va vouloir organiser une ride ici, hi hi hi! Et je la cite encore : J'imagine l'expression des gens d'ici de voir arriver pleins de blancs en Gold !

Voilà en gros les nouvelles de Sylvie. Bien sûr, à son retour, dans une quinzaine de jours environ, elle nous racontera en détail! Et, savez-vous quoi? Elle a hâte de rouler sa rutilante rouge!!!!

À bientôt mon amie!

Live free or die Megaride 2010, 2011